Le monde de Belissor
Accueil du site > Du côté professionnel... > Sur le seuil de cette noble profession

Sur le seuil de cette noble profession

Lettre aux jeunes enseignants

A vous qui avez choisi de mettre votre énergie au service des enfants qui habitent ce pays, à vous...


... qui, au cours de vos premiers stages avez abordé avec courage quelques épreuves pédagogiques et avez pourtant décidé de persévérer dans l’Enseignement, à vous, jeunes enseignants nouvellement titularisés, permettez-moi d’adresser quelques réflexions.

Il y a mille façons d’enseigner. Avec vos formateurs, vous en avez évoquées et expérimentées quelques-unes. Dans ce domaine très particulier dont la matière est la nature humaine, vous pouvez vous inspirer des travaux qui vous semblent intéressants, mais n’imitez jamais personne.

Les enseignants que vous serez sont tout autant à construire qu’à inventer et, par-dessus tout, ils sont et ils seront uniques. Car il ne peut y avoir d’enseignants semblables : c’est une des facettes de la richesse de l’Ecole.

Appliquez-vous, si vous me permettez ce conseil, à "démonter" sans cesse les "évidences pédagogiques" qui sont en vous depuis votre enfance, à les mettre à jour dans votre conscience puis à les mettre en pièces comme on démonte une mécanique encombrante et sans vie.

Ne cherchez pas à retrouver l’enseignant mythique et idéal que vous perceviez avec vos yeux et vos coeurs d’élèves. Apprenez plutôt le métier car c’est un vrai métier.

Découvrez la pédagogie et utilisez-la en professionnels. Et mettez - sans compter - le savoir, le savoir-faire et le savoir-être que vous aurez développés au service des élèves qui vous seront confiés.

N’enseignez jamais comme des somnambules. Cherchez toujours en vous les plus hautes valeurs accessibles à votre conscience et apprenez à les traduire en attitudes pédagogiques pour que vos élèves soient toujours initiés aux savoirs dans le meilleur environnement possible.

N’entretenez pas de certitudes mais entrez avec confiance dans l’univers très riche des paradoxes de l’Enseignement. Cultivez-les très soigneusement car ils sont générateurs d’éveil.

Jeunes enseignants qui passez par ici, permettez-moi de vous souhaiter bonne route sur les sentiers de cette noble profession qui peut-être sera bientôt - ou qui vient de devenir - la vôtre.

Isabelle CARDOT
Professeur des Ecoles Maître Formateur

Cette page a déjà été visitée 1472 fois.




| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | | Espace privé | SPIP | squelette |