Le monde de Belissor
Accueil du site > Du côté professionnel... > "Le Petit Cahier neuf" > Petit Cahier : An I > Dernier jour à l’école primaire

Dernier jour à l’école primaire

Pour revenir à la page précédente...

Vendredi 7 juillet 2006 - 9 heures

C’est leur dernier jour à l’école primaire.


En début de semaine, j’ai fait vider les cases et remporter toutes les affaires à la maison. La semaine se passerait essentiellement en sorties. Nous n’aurions besoin de rien.

- Même le petit cahier ? m’avait-il été rétorqué immédiatement.
- ............... (Surprise)................. Oui, même le petit cahier................(Déduction rapide !)............. Mais vous le rapporterez vendredi......... Nous écrirons encore le dernier jour."

Et malgré le tour un peu fantaisiste de cette dernière semaine que nous venons de vivre, bien que j’ai recommandé de venir sans cartable, avec des jeux et tout ce qu’ils voudraient, aucun enfant, ce matin, n’a oublié son petit cahier !

Pour lancer cette ultime séance d’écriture, j’évoque devant eux un souvenir personnel. Un cahier "secret" tenu durant mes années de lycée. Non pas un journal quotidien, mais bien un cahier pour inscrire de temps à autre mes idées et réflexions sur la vie et sur le monde. Je leur parle de ce texte rédigé au soir de mon dernier jour au lycée et relu, il y a peu, quelques trente années plus tard...

Je leur propose ce matin la même expérience pour leur dernier jour à l’école primaire. (Debout face à eux, je croise des regards qui, immédiatement, se chargent de larmes.) Non ! Pas quelque chose de triste sur cette journée ! Chacun doit être fier d’avoir été admis à quitter cette école. Maintenant, c’est vrai, l’émotion est naturelle mais, qu’elle ne soit pas forcément synonyme de tristesse...

Je propose plutôt d’écrire sur le thème : "Ce que j’ai pensé de mes années d’école."

Avant de les laisser se mettre à l’oeuvre, je donne à ceux qui le souhaitent une feuille volante qu’ils pourront me remettre après avoir écrit des "idées pour améliorer l’école du futur". Des idées qui viennent d’eux car ils sont les plus proches du monde qui arrive et me semblent bien placés pour s’exprimer sur la question.

C’est le dernier jour d’école, leur dernier jour d’école. Partout dans les classes, on joue, on range, plus ou moins bruyamment, souvent en musique. Ici, nous écrivons sur le petit cahier neuf qu’ils ont demandé à poursuivre aujourd’hui. Et le silence qui règne est d’une rare densité.

Bientôt, les feuilles d’idées pour l’école de demain viennent s’empiler sur le coin de la table où je suis allée m’installer pour écrire parmi eux. Je ne lis rien encore. [1]

Soyez fiers de grandir ! Comme, je l’espère, vous savourerez plus tard le fait de vieillir parce que vous le vivrez comme le signe d’un potentiel nouveau développé grâce aux expériences que vous aurez vécues !

Soyez fiers ! Partez d’un bon pas vers la Vie qui vous ouvre ses bras ! Acceptez joyeusement son étreinte !

Merci à vous, à chacun de vous, pour tout ce que vous m’avez apporté tout au long de cette année !

Message à mes élèves s’ils passaient par là...


Pour consulter la recherche qui suivit cette expérience...

Cette page a déjà été visitée 6678 fois.

Notes

[1] Lorsque je lirai ces feuillets plus tard dans la journée, je constaterai que les deux seuls sujets abordés sont la qualité de la cantine et l’état des toilettes de l’école... Disons, pour faire une analyse rapide, que, premièrement, ces points sont sans doute plus importants pour eux que nous ne voulons bien le voir et, deuxièmement, qu’ils n’ont pas le recul nécessaire pour aborder une réflexion sur l’école du futur, surtout en ce point très précis de leur scolarité... Mais, il fallait bien essayer pour le savoir ;-)