Le monde de Belissor
Accueil du site > Fêtes religieuses > Tradition chrétienne > Autres fêtes chrétiennes > Semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens

Semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens

Du 18 au 25 janvier

Le 18 janvier, commence, comme chaque année à cette date, la Semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens. Celle-ci se prolonge jusqu’au 25 janvier.


Pour retrouver l’historique de cette coutume ainsi que de nombreux renseignements à son sujet : http://www.wcc-coe.org/.

L’illustration représente le baiser de paix de saint Pierre, patron de Rome à saint André, celui de Constantinople. Elle provient du site http://evangile.eglisejura.com/.

Cette page a déjà été visitée 1546 fois.



1 Message

  • > Semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens 16 octobre 2005 10:09, par Marc

    Cette semaine pour l’Unité des chrétiens est encourageante. C’est déjà un pas
    vers ce que le grand philosophe Indien Sri Aurobindo appelait l’idéal de
    l’Unité humaine. Le dialogue inter-religieux est vital mais comme le dit mon
    ami le père Raymond Dujarrier alias Swami Shantidass (ce qui veut dire regard
    de paix) quand nous buttons sur un obstacle, il faut revenir à l’homme car
    l’homme est Dieu depuis que Dieu s’est fait homme.

    Le psaume de la fontaine de vie est très poétique. Ce qui me touche dans ce
    texte c’est ce qui est dit sur la fidélité de Dieu. Le mot fidélité est très
    fort pour moi au point que je l’ai inscrit dans ma devise"Coeur humain
    fidèle à Dieu". La fidélité de Dieu envers l’homme permet la fidèlité de
    l’homme envers Dieu qui est aussi et d’abord la fidèlité de l’homme envers
    l’homme.Je vous propose l’extrait texte du philosophe contemporain André
    Comte-Sponville sur l’athéisme que je trouve remarquable et inspirant et
    auquel je souscris sans réserve :

    "Que Dieu existe, c’est une possibilité qu’on ne peut rationnellement
    exclure.C’est ce qui fait de l’athéisme ce qu’il est : non un savoir mais
    une croyance, répétons-le, non une certitude mais un pari. C’est aussi ce
    qui doit nous pousser à l tolérance.Athées et croyants ne sont séparés que
    par ce qu’ils ignorent.Comment cela pourrait-il compter davantage que ce
    qu’ils connaissent : une certaine expérience de la vie, de l’amour, de
    l’humanité souffrante et digne, malgré sa misère, de l’humanité souffrante
    et courageuse ? C’est ce que j’appelle la fidélité, qui doit rassembler ceux
    que leur foiou leur non foi respectives risqueraient autrement d’opposer. Il
    serait fou de s’opposer pour ce qu’on ignore. Mieux vaut se battre ensemble,
    pour ce que nous connaissons : une certaine idée de l’homme et de la
    civilisation, une certaine façon d’habiter le monde et le mystère(pourquoi y
    a-t-il quelque chose plutôt que rien ?)une certaine expérience de l’amour et
    de la compassion,une certaine exigence de l’esprit...c’est ce qu’on peut
    appeler l’humanisme, qui n’est pas une religion mais une morale.Fidélité à
    l’l’homme, et à l’humanité de l’homme.Cela ne remplace aucun Dieu.Cela ne
    supprime aucun Dieu.mais aucune religion ni aucun athéisme ne sauraient,
    sans cette fidélité-là, être humainement acceptable."


| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | | Espace privé | SPIP | squelette |