Le monde de Belissor Calendriers Cultures Concordances


Accueil > Fêtes religieuses > Tradition chrétienne > Autres fêtes chrétiennes > Assomption ou Dormition de la Vierge

Assomption ou Dormition de la Vierge

Fête le 15 ou 28 août

L’Assomption de la Vierge est célébrée le 15 août par les catholiques tandis que les orthodoxes célèbrent sa Dormition le 28 août.


Ayant donné naissance au fils de Dieu, la Vierge ne peut être que pure et ignorer les affres de la vie physique. Les Pères de l’Eglise en débattront longtemps, jusqu’à ces temps modernes où de nouveaux dogmes concernant la Vierge sont régulièrement édictés. Aux premiers temps du Christianisme, on parle de la Dormition de la Vierge, comme un long sommeil précédant son enlèvement au ciel. L’Occident chrétien bientôt ne retiendra plus que cette notion d’Assomption tandis que l’Eglise d’Orient restera fidèle aux origines. (D’après le site des "Baladins de la Tradition")

Pour en savoir plus : http://www.bldt.net/.

L’Assomption de la Vierge est le 4e mystère glorieux du Rosaire.

Cette page a déjà été visitée 2734 fois.

P.-S.

L’illustration provient du site http://perso.wanadoo.fr/la.dalmerie/.



Messages

  • Ci joint un petit commentaire sur la différence, existant entre la dormition de la Vierge et l’Assomption.

    Il a fallu attendre le 1er novembre 1950, pour que le pape Pie XII proclame le dogme catholique de " l’Assomption au Ciel " de la Vierge Marie. (Constitution apostolique Munificentissimus Deus .Le déclarant comme " dogme divinement révélé ", ce document en précise la signification et le contenu :

    L’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours Vierge, une fois achevée le cours de sa vie terrestre a été assumée (élevée) corps et âme à la gloire céleste .

    Néanmoins, les théologiens admettent qu’il n’existe aucune base directe de ce dogme dans les Ecritures. (Certains sont pour, d’autres contre, mais la plupart ne se prononcent pas).

    Tout vient en fait de récits apocryphes du Vème siècle , puis d’une fête de la Dormition, apparue en Orient au VI ème siècle, et répandue à Rome au cours du VII ème siècle.Dans un premier temps, cette fête célébrait la mort de Marie , puis au cours du VIII et IX ème siècle, se mit à célébrer son entrée au Ciel (Assomption), à l ‘instant même de sa mort et dans l’intégrité de sa personne (âme et corps unis).On notera qu’on ne parle pas ici de Réssurection, car l’Assomption coïncide avec la mort elle même.En outre, on ne parle pas d’ascension, car Marie ne s’élève pas au ciel d’elle même, mais y est élevée, assumée (Assomption, est , à l’inverse de l’Ascension, un terme passif).

    L’idée d’un tel dogme jaillit d’un sentiment chrétien : l’ "Immaculée ", la " Pleine de Grace " ne pouvait pas connaître la pourriture du tombeau.Les raisonnements théologiques (xemption du péché, maternité divine, virginité perpétuelle,…..) ont fortifié cette vue, et ont répondu à une certaine cohérence (si la mort, comme destruction ou décomposition, est le " salaire du péché ", Marie, aui échappe à tout péché, échappe donc aux conséquences de la mort physique,….

    Sincères salutations


| Plan du site | | Espace privé | SPIP | squelette |