Le monde de Belissor
Accueil du site > Fêtes religieuses > Tradition chrétienne > Les saints du Haut Moyen Age > Saints du VIIe siècle > Saint Eloi

Saint Eloi

Fête le 1er décembre

Le 1 décembre, on fête le "bon saint Eloi".


Eloi est originaire de Chaptelat dans le Limousin. Assez jeune, il entra comme apprenti orfèvre dans un atelier où l’on frappait la monnaie royale selon les méthodes romaines anciennes. Il devint aussi habile dans les émaux que dans les ciselures d’or fin. Ces qualités professionnelles allaient de pair avec une scrupuleuse honnêteté.

Lorsqu’on lui demanda d’exécuter un trône d’or pour le roi Clotaire II (613-629), il en fit un deuxième avec l’or en surplus qu’il ne voulait pas garder pour lui-même. Cet acte, étonnant pour l’époque, lui valut la confiance du roi qui lui demande de résider à Paris, comme orfèvre royal, fonctionnaire de la Trésorerie royale et conseiller à la cour.

Nommé monétaire à Marseille, il rachètera de nombreux esclaves que l’on vendait sur le port. Lorsque Dagobert devint roi en 629, il est rappelé à Paris où il dirige les ateliers monétaires du royaume franc, qui se trouvait à Paris sur le quai des Orfèvres et près de l’actuelle rue de la Monnaie.

Il reçoit, entre autres, la commande d’orner les tombes de sainte Geneviève et de saint Denis. Il réalise des châsses pour saint Germain, saint Séverin, saint Martin et sainte Colombe et de nombreux objets liturgiques pour la nouvelle abbaye de Saint-Denis.

Pour son honnêteté, sa franchise sans flagornerie et la qualité de son jugement pacifique, il avait la confiance du roi qui le faisait souvent appeler près de lui et lui confia même une mission de paix après du roi breton Judicaël.

Après la mort de Dagobert, il est ordonné prêtre et, le même jour, le 13 mai 641, il reçoit l’épiscopat comme évêque de Noyon et Tournai, un diocèse qui s’étend jusqu’à Courtrai, Gand et la Frise néerlandaise. Il meurt en 660.

A Paris, une église lui est dédiée dans le quartier parisien des ferronniers d’art et des ébénistes : l’église Saint-Eloi reconstruite en 1967. Une église, détruite en 1793, lui était dédiée dans la rue des Orfèvres, près de l’hôtel de la Monnaie (rue de la Monnaie à Paris 4ème). A la cathédrale Notre-Dame, dans la chapelle Sainte-Anne, autrefois siège de leur confrérie, les orfèvres et joailliers de Paris ont placé sa statue et restauré son autel. (Larges extraits provenant de l’article du site Nominis)

C’est le saint patron de tous les artisans des métiers du métal et en particulier des Compagnons Maréchaux-Ferrants et Selliers, Forgerons et Mécaniciens, Serruriers...

Une lecture intéressante de la vie de saint Eloi est en ligne ici : http://www.bldt.net/Om/.

Dicton
- Lorsque Saint Eloi a bien froid, quatre mois dure le grand froid.

Cette page a déjà été visitée 1374 fois.

P.-S.

Photo Belissor prise en l’église de Granville (Manche) en 2004.




| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | | Espace privé | SPIP | squelette |