Le monde de Belissor
Accueil du site > Sur les Chemins de Belissor > Sur les routes de Compostelle > Pèlerinage de Paris vers Compostelle > 2009 - De Paris à Meung-sur-Loire > De Saulx-les-Chartreux à Saint-Sulpice de Favières

De Saulx-les-Chartreux à Saint-Sulpice de Favières

Vendredi 7 août 2009


JPEG - 46.9 ko

Après une bonne nuit : miracle ! Ce que je croyais impossible hier avec tant de triste certitude est balayé : je marche certes avec précaution, mais je ne sens presque plus rien !

JPEG - 55 ko

Après avoir pris un agréable petit déjeuner dans cet hôtel accueillant, je pars un peu avant 7h. J’avance à pas de sénateur. La route défile doucement mais sûrement.

JPEG - 54.5 ko

A Ballainvilliers, j’arrive en plein dans un centre commercial. Au rond-point, mon guide (vert) indique qu’il me faut prendre le "Chemin de la Croix Saint Jacques". Ce nom me réjouit. A nouveau, il arrive comme un clin d’oeil d’un lointain passé dont il resterait quelques traces encore.

JPEG - 44.2 ko

Mais, là où devrait monter cette rue, il n’y a qu’un très grand magasin et son parking !

JPEG - 63.2 ko

Je sors mon iPhone pour y comprendre quelque chose et il semble bien que lui non plus ne soit pas au courant du changement de topologie. Il indique bien le chemin de Saint Jacques et lorsque je contourne le grand magasin, il dit que je m’en éloigne !!!

JPEG - 107.2 ko

Je fais le tour et monte derrière par un petit chemin le long de la route passante.

JPEG - 62.1 ko

En haut, je me retourne pour regarder en arrière. Je viens de traverser tout cela !!! Vu de haut, c’est impressionnant ;-) Pour l’heure, c’est un petit passage arboré puis une descente dans la vieille ville de La Ville du Bois. Au bout de ce périple et avant de tourner, surprise ! Ce sentier s’appelait le "Chemin de la Croix Saint Jacques" ! Il n’a donc pas totalement disparu !

JPEG - 76.1 ko

Tout est bien désert autour de l’église Saint-Fiacre. Il me faudra attendre pour prendre un petit café.

J’arrive à Montlhéry en longeant la nationale 20. A nouveau, il faut beaucoup d’imagination pour évaluer ici le poids de l’histoire jacquaire... Entrée en ville, je fais quelques courses pour le déjeuner.

JPEG - 53.1 ko

En poursuivant, je contourne l’incontournable château d’eau de Linas ;-)

JPEG - 69.1 ko

Et passe au-dessus de la Francilienne !

JPEG - 53.8 ko

Le village de Leuville-sur-Orge est bien désert lui aussi. Il me semle parfois traverser un payasage fantôme dont les seuls rescapés se seraient tassés dans les quelques cafés ouverts... Et moi, pèlerin, je passe...

La traversée de la ville de Saint-Germain-les-Arpajons est calme et verdoyante. Mon pied gauche me pique, je dois avoir un petit caillou qu’il faudrait que j’enlève de ma chaussure.

JPEG - 73 ko

La ville d’Arpajon me surprend dans ces méditations et j’ai presque peine à me frayer un passage en ce jour de marché autour de l’ancienne halle. Moi qui voulais trouver un petit coin tranquille pour déjeuner et reposer un peu mes jambes !

JPEG - 99.3 ko

C’est au sortir de la ville que je trouve un banc. Il est au coin d’un petit carrefour et en ce jour de grande activité, nombreux sont ceux que je salue depuis mon observatoire privilégié !

En fait, je réalise que je dis bonjour à tout le monde depuis mon départ de Paris. Le marcheur dit facilement bonjour. C’est même assez naturel. Et ça l’est plus encore pour celui qui porte "sa maison" sur son dos, vagabond, voyageur ou pèlerin. Etant partout chez lui, chaque personne rencontrée se trouve être son voisin ;-)

JPEG - 63.2 ko

Egly. Plusieurs maisons sont installées sous des lignes haute tension. Je me demande comment on peut vivre ainsi...

JPEG - 52.2 ko

Cette fois, je crois que je sors de la zone la plus peuplée de la région parisienne. Toujours cette piqûre sous le pied...

JPEG - 39.5 ko

Alors là ! Pour une surprise, elle est de taille ! Voilà que je trouve mention au dos d’un panneau de la circulation à l’entrée de Boissy-sous-Saint-Yon d’un chemin de Compostelle qui s’appellerait le GR 655 !!! Je croyais pourtant avoir épluché tout ce qui était publié sur ce Chemin avant de me lancer !!! Voilà deux jours que je marche : où passait-il donc avant ce GR dont je n’ai pas vu mention ? Il me faut au retour explorer tout ceci [1]

A l’entrée de Boissy-sous-Saint-Yon, le GR file à droite vers le village, mais le guide rouge me fait aller tout droit par l’extérieur. Je ne sais où va le GR ensuite et décide de suivre le guide. Je longe donc un mur monotone pour dépasser le village et y revenir par l’autre extrémité. Quelle bizarrerie ! A croire que ce guide est rédigé avec un GPS pour voiture à la main et tient compte du sens interdit qui était à l’entrée suivie par le GR...

JPEG - 160.4 ko

Dans la magnifique petite église dédiée à Thomas Becket, un très beau vitrail représentant saint Jacques me réconforte. Contrairement au Chemin du Puy que j’ai déjà en partie parcouru, les signes jacquaires sont ici si rares qu’ils deviennent de vrais et forts encouragements !

JPEG - 130.8 ko

Le sentier se poursuit en forêt et là encore, il me faut faire preuve d’intuition et décider de suivre les marques du GR car je trouve que mon guide n’est pas clair. A moins que la fatigue aidant, je n’ai raté un embranchement.

JPEG - 123.9 ko

Sympathique, la forêt et ses sentiers. Mais je ne m’attarde pas. Qui sait quelles rencontres on peut y faire ? Je pense aux pèlerins d’antan qui avaient des préoccupations similaires et se regroupaient avant de traverser les forêts...

JPEG - 61.5 ko

Au détour d’un chemin, la belle église de Saint-Sulpice de Favières se dresse au loin. J’y suis ! Mes jambes ont bien voulu faire ces 28 km ! Et même si mes pieds se rebellent un peu, je suis contente d’être arrivée.

JPEG - 75.9 ko

Le pèlerin pause son sac et avec légèreté, parcourt ce haut-lieu.

Les Soeurs Dominicaines m’accueillent avec grande bonté et beaucoup d’attentions. Il n’est pas trop tard, j’ai le temps de me reposer. J’en ai bien besoin. Plus de cinquante kilomètres en deux jours, c’est beaucoup pour moi ! Et dans ce décor essentiellement urbain, je crois que c’est un peu plus éprouvant encore !

Pour lire la suite de ce récit...

Cette page a déjà été visitée 1739 fois.

P.-S.

Tous les films et photos ont été pris durant la marche.

Notes

[1] J’ai effectivement cherché ce qu’il en est de ce GR 655 vers Compostelle. Il semble qu’il soit en cours de tracé et qu’aucun topo-guide ne soit encore édité. Il suit quelques détours par rapport à la ligne presque droite des autres tracés mais économise sûrement les pieds en pratiquant moins de routes goudronnées. Quelques liens : http://idf.ffrandonnee.fr/708/html/..., http://catholique-evry.cef.fr/GR-65....




| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | | Espace privé | SPIP | squelette |